Caractéristiques et enjeux "Estaubé, Gavarnie, Troumouse et Barroude"

 

Contexte physique

 

Le site Natura 2000 « Estaubé - Gavarnie - Troumouse - Barroude » FR7300927 se situe au sud du département des Hautes-Pyrénées et longe dans sa partie sud la frontière espagnole. Il s’étend sur deux vallées : la vallée de Luz (90%) et la vallée d’Aure (10%).

Deux communes sont concernées par le périmètre du site : Gavarnie-Gèdre (8485 ha) et Aragnouet (895 ha).

Comme son nom l’indique, il comprend quatre cirques glaciaires. Dans sa partie Nord, depuis le hameau de Héas, les limites du site longent le Gave de Héas puis suivent le sentier de Coumély pour contourner le hameau de Gavarnie et arriver au col de Boucharo en passant par le Pic de la Pahule. Dans la partie ouest, les limites passent par Port Vieux puis la Neste de la Géla puis suivent le sentier de la Hourquette et des Aguilous pour rejoindre le village de Héas.

Le site « Estaubé - Gavarnie - Troumouse - Barroude » s’étend sur une surface de 9 380 ha² de l’étage montagnard à l’étage nival. Il s'étage en effet de 1100 m. d'altitude au niveau du Bois de Coumély jusqu’à 3248 mètres au Pic du Marboré, situé sur la crête frontière dans le cirque de Gavarnie.
De nombreux pics connus jalonnent ce site : Le Casque (3006 m.), Le Piméné (2801 m.), Le Grand Astazou (3071 m.), La Munia (3133 m.), La Géla (2851 m.) etc …


 

Caractéristiques

 

Le site « Estaubé - Gavarnie - Troumouse - Barroude » est un site caractéristique de la haute montagne pyrénéenne (1100-3248m). Sa forte diversité et complexité géologique ainsi que son étagement altitudinal lui confèrent une grande richesse en espèces. Il est principalement occupé par des pelouses et des landes subalpines et alpines, des zones de sol nu, des pineraies de pins à crochets ainsi que quelques prairies de fauche. Il est parsemé de nombreux ruisselets et milieux humides. Il a été désigné pour sa richesse en habitats naturels inscrits à l’annexe I de la DH (25 types1) et sa richesse en habitats d’espèces (4 espèces inscrites à l’annexe II de la DH1).
L’intérêt patrimonial du site « Estaubé Gavarnie Troumouse Barroude » se caractérise de plus par son intérêt culturel et social : ces paysages, son histoire, ses milieux en font un haut lieu du tourisme pyrénéen marqué par ses grandes surfaces d’estive. Ainsi le pastoralisme, de nombreuses activités de plein d’air, la production hydroélectrique, la pêche et la chasse sont autant d’activités qui s’exercent sur le site.

Les habitats naturels sont globalement et majoritairement en bon état de conservation (88%). Cependant, certains phénomènes affectent l’intégrité de ces habitats :

  • l’évolution des milieux : fermeture des zones intermédiaires et début de colonisation par les ligneux de certaines zones d’estives due à la dynamique végétale, banalisation des pelouses et perte de richesse floristique liées au développement de graminées dites « sociales », comblement/assèchement de zones humides, fonte des glaciers …
  • péril des prairies de fauche, liée à la disparition des exploitations agricoles de montagne et à l’évolution des pratiques,
  • des dégradations ponctuelles liées à la fréquentation touristique ou à la pression pastorale : piétinement de certaines zones humides par le bétail, eutrophisation de pelouses et zones humides, érosion et multiplication des sentiers,
  • un risque de colonisation par des espèces forestières non pyrénéennes des habitats avoisinants les plantations mise en place pour la restauration des terrains en montagne.

 

Enjeux

 

Suite au diagnostic écologique et à l’analyse croisée avec les activités humaines, des propositions d’actions ont été définies et sont synthétisées sous forme de « fiche action » (lien avec le document « fiches actions ZSC Gavarnie ».
Ainsi, des actions de gestion, des actions ponctuelles d’aménagement, d’information/sensibilisation et d’acquisition de connaissance ont été proposées. Les objectifs visés au travers de ces actions sont les suivants :

  • Conserver les habitats de « prairies de fauche de montagne » du site et garantir la pérennité du système d’exploitation associé assurant leur maintien.
     
  • Conserver les espèces et habitats d’espèces forestières (végétales et animales) inscrites à la Directive Habitats en les intégrant dans la gestion forestière.
     
  • Mettre en place une gestion pastorale équilibrée entre les secteurs d’estive sous utilisés ou mal exploités et les secteurs fortement utilisés.
     
  • Poursuivre la gestion globale des flux touristiques.
     
  • Intégrer la présence d’espèce de l’annexe IV (euprocte) dans la gestion piscicole.
     
  • Conserver les habitats naturels d’intérêt communautaire prioritaire et/ou à haute valeur patrimoniale (niveau d’enjeu fort : niveau I).
     
  • Plus globalement, intégrer la présence d’espèces inscrites à l’annexe II et IV de la Directive Habitats ainsi que les habitats naturels relevant de la Directive Habitats dans la réalisation d’éventuels projets et conserver la diversité ainsi que la richesse biologique du site.
     
  • Sensibiliser et informer les utilisateurs occasionnels du site aux richesses et aux particularités socio-économique et écologique de l’environnement montagnard.
     
  • Améliorer et approfondir les connaissances concernant l’évolution des espèces, de leurs habitats et le fonctionnement des habitats naturels en lien notamment avec les pratiques.